L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Internet, Questions-Réponses » Le dépot de Nom de Domaine

Le dépot de Nom de Domaine

Article écrit le | 18 septembre 2008 | 3 commentaires

Qu’est-ce qu’un ?

C’est un alias qui lorsqu’il est activé renvoie sur l’adresse IP d’un serveur où sont stockées les pages de votre site. Convenez qu’il est beaucoup facile de communiquer sur www.adidas.com, que sur l’adresse IP : 213.174.202.56.

Contrairement aux idées reçues, un nom de domaine ne s’achète pas, le nom de domaine que vous allez choisir pour votre site va vous être attribué par une autorité (l’ICANN pour les suffixes principaux, l’Afnic pour le .fr) pour une période donnée, renouvelable à volonté.

Le nom de domaine se compose du nom proprement dit et d’un suffixe (.com, .net, .org, .fr, pour voir une liste exhaustive vous pouvez consulter ce glossaire) . Vous avez le choix du nom mais le choix du suffixe (en dehors des suffixes principaux) est restreint (vous devez respecter la charte de nommage du dépositaire du suffixe.), en France c’est le .fr qui prédomine.

La disponibilité :

Règle essentielle pour l’attribution d’un nom de domaine : Premier demandeur – Premier servi, les cas d’indisponibilités sont nombreux, on estime que plus de la moitié des .com qui sont déposés n’aboutissent sur aucun site, ils sont simplement gardés au chaud par leur propriétaires actuels qui attendent de faire une bonne affaire le jour où une société leur demandera de leur céder le nom de domaine tant convoité, rève devenu réalité au moins une fois en France (Vivendi et Vizzavi)

Si le nom que vous souhaitez est déjà déposé, et que son propriétaire actuel soit gourmand, soyez patient ou faites preuve d’imagination !

Pour vérifier si un nom de domaine est libre : Whois sur Raynette.fr par exemple.

Pour déposer un nom de domaine vous devez vous adressez à un registrar, un bureau d’enregistrement : liste de registrar sur Google

Généralement votre hébergeur cumule les deux casquettes et vous permet de faire d’une pierre trois coups : nom de domaine + hébergement + mail

Un problème peut se présenter quand vous sous-traitez cette étape à une webagency. Pensez à vérifier que vous êtes bien le registrant (Le titulaire) du nom de domaine et que toute l’opération a été faite en votre nom, dans le cas contraire, prenez vos précautions en cas de litiges avec votre prestataire, seul le registrant enregistré dans la base whois est propriétaire du nom de domaine !

Le Whois vous donne accès aux informations suivantes.

Le propriétaire ou « Registrant »

Le propriétaire du nom peut être une personne morale ou physique. On retrouve ses coordonnées postales et son adresse email dans le Whois.

Le contact administratif est généralement une personne physique, nommée par l’entreprise propriétaire, donc vous ! C’est elle qui aura les droits de modification sur les informations administratives et techniques liées au nom de domaine.

Le contact technique & contact facturation est  généralement le prestataire auquel vous avez fait appel pour enregistrer votre nom de domaine. Ce prestataire assure la gestion technique des noms de domaine (rattachement de votre nom aux serveurs spécifiques ainsi que toutes les opérations de facturation liées aux noms de domaine (renouvellement, délégations,…).

L’attribution d’un nom de domaine emporte le fameux www mais aussi le suffixe des adresses mails @monnom.com

Le renouvellement d’un nom de domaine se fait automatiquement, il suffit juste de faire attention lors de la date anniversaire à ne pas laisser passer la facture pour éviter que le nom de domaine ne tombe dans le domaine public (dans le meilleur des cas), s’il n’est pas visé par l’un de vos concurrents ou un profiteur.

Processus de mutation de nom de domaine : le principe est simple et normalement incontournable : si je veux acheter un nom de domaine qui est déjà déposé, il faut que j’entre en relation avec son propriétaire actuel (on retrouve le mail du titulaire dans une requête whois), si j’ai son accord, je demande à mon hébergeur de procéder à un transfert de nom de domaine, mon bureau d’enregistrement contacte le bureau d’enregistrement auquel le nom de domaine est rattaché, ce bureau d’enregistrement contacte par email le registrant actuel, auquel s’offrent 3 possibilités : accepter le transfert, refuser le transfert, laisser courir. Dans les deux derniers cas, le transfert ne sera pas validé et les choses resteront en l’état.

Pour le registrant, il faut toujours avoir une adresse mail valide enregistrée sur le Whois.

Google+-

Commentaires