L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Astuce, Méthode » Les facteurs bloquants pour le référencement d’un site internet.

Les facteurs bloquants pour le référencement d’un site internet.

Article écrit le | 29 septembre 2008 | Pas encore de commentaire

Une image très simple : vous souhaitez ouvrir un restaurant, la carte est exceptionnelle, vous avez fait appel aux meilleurs décorateurs, il est prévu que le concept de vous développer révolutionne le monde de la cuisine…
Particularité de votre restaurant, et c’est qui a tout déclenché : il est situé sur une ile et si c’est charmant de traverser en barque ou par un pont de singe par cette particularité vous vous coupez de beaucoup de clients potentiels.
Le trait de l’image est forcé, mais les facteurs bloquants le de votre site sont souvent des grossières qu’il est facile d’éviter.
Avant de se plaindre de la lenteur des moteurs de à indexer les pages de votre site, de l’abus de techniques employées par vos concurrents directs pour se positionner devant vous (et oui, ils ont osé et ne vous ont pas attendu), la prétendue sur optimisation (sans parler des procédés de tricherie évidents) de tel ou tel site, et sans pour autant en arrivé à conclure que le référencement est un science obscure digne successeur de l’alchimie du Moyen Age ; êtes-vous sûr que lors de la conception de votre site internet (et même lors de la réflexion préalable à cette conception), vous avez prévu d’éliminer tous les facteurs bloquants lors d’un référencement.
Un contenu indigent, un site creux :
Vous voulez un site performant mais vous n’avez aucune envie – temps – ressources à consacrer à la création d’un contenu original (ça veut dire pas copier sur le site de votre plus proche concurrent). Les moteurs de recherche ont pour premier objectif de référencer du contenu : il faut donc leur présenter un contenu optimisé ( prévu pour être référencé ), la mise en ligne d’un scan de votre menu réalisé par une très grande agence qui vous a couté très cher et qui est très tendance n’aura que très peu de chance d’être bien positionnée.

Un site malpensé donc raté :
Un site en voie sans issue ou cul de sac, impossible de ressortir du site sans tout recommencer à partir de la page de résultat. A ce type de conception de site en colonne,( page1 est liée à page2 qui est liée à page3…,) il vaut mieux privilégier une conception en étoile une page renvoie vers plusieurs autres pages, et ce type de conception permet plusieurs niveaux de lecture.
Un site Full Flash ou uniquement axé sur les images, les moteurs ne savant pas lire les animations flash, donc si le site n’est pas doublé en html  😥 .

De même une page trop graphique n’offre pas assez de contenu directement référençable par un moteur de recherche.
Un site développé en frame, chaque page est divisée en plusieurs parties : les pages mères (qui contiennent le cadre de la page et les pages filles qui contiennent le contenu réel de chaque page, les moteurs de recherche ont tendance à considérer ces pages comme des pages distinctes et non comme faisant partie d’un même ensemble.

La page d’accueil ratée :
La conception de cette page est ardue, on doit présenter en une page l’ensemble du site et sa thématique et séduire l’internaute.
Une page bâclée en terme de contenu et de navigation, une animation très longue à charger (même si votre vidéo est exceptionnelle, sa place n’est pas ici).
Des pages de pré-accueil avec une ouverture de pop-up ou une redirection.
Des ajouts techniques malheureux :
Uniquement des liens en Javascript ou flash, c’est illisible par le spider du moteur de recherche.
Une navigation avec des fenêtres pop-up, les redirections,
Une URL exotique : des variables de sessions dans les URLs

Une finition non contrôlée de la page :
Avec tous les logiciels dont les créateurs disposent, la conception d’une page est relativement simple. Du mois pour le côté visible, mais la négligence des balises importantes, parmi lesquelles le titre de la page et la description de la page, la négligence ne veut pas seulement dire absence de contenu mais aussi duplication, le même titre sur toutes les pages ce qui aussi est à bannir.
Des images malmenées sans attribut alt, le alt permet d’afficher un mot significatif à la place de l’image.
Des liens incomplets sans attribut.

Mais aussi on peut parler de :
La duplication de contenu et de noms de domaine. Par exemple, une erreur souvent commise, le retour à la page d’accueil : www.monsite.com et www.monsite.com/index.html renvoie sur la même page, un moteur de recherche qui suit ces liens concluera au .
A niveau de la méthode de travail, une impatience chronique et la volonté de tout modifier de fond en comble avant qu’une quelconque modification ait pu être prise en compte par les moteurs de recherche.
C’est aussi le problème du site en travaux (les belles pages 404 avec les petits panneaux qui bougent) work in progress.

Mais l’inverse est aussi néfaste : ne pas prévoir de mise à jour, appliquer pour son site les e-marketing du siècle dernier, le contenu d’un site et l’optimisation de ses pages ne sont jamais choses acquises. L’attractivité de votre site passe son perpétuel renouvèlement?

Des tentatives de référencement ratées : vous avez acheté la solution miracle pour soumettre votre site à l’intégralité des annuaires de toute la planète,
Un hébergement en page personnelle sans nom de domaine: non que tout les hébergements gratuits soient de mauvaise qualité, mais votre site bénéficiera d’une meilleure intégration dans les annuaires et moteurs de recherche s’il dispose d’un nom de domaine propre et rare sont les serveurs d’hébergement gratuits qui vous permettent « d’avoir la main » sur votre hébergement.

Positionner son site sur de mauvais mots-clés, ce qui est bon pour votre voisin ne l’est peut être pas pour vous !

Avant même de vouloir positionner son site sur des requêtes majeures des moteurs de recherche, il vaut mieux repenser sa copie et limiter tous ces petits dysfonctionnements pour partir du bon pied. La correction a posteriori, si elle est toujours possible, entraine beaucoup de travail.

Google+-

Commentaires