L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Création de site » Pourquoi choisir un système de blogs pour créer son site internet ?

Pourquoi choisir un système de blogs pour créer son site internet ?

Article écrit le | 8 février 2009 | Pas encore de commentaire

Je ne cherche pas ici à faire un quelconque comparatif entre un site traditionnel et un système de blog. Simplement, en décembre 2008, selon Netcraft (une société anglaise qui par sondages automatisés sur permet d’évaluer et de mesurer les resources d’), compterait 186,727,854 sites (soit une croissance mensuelle de 1,5 millions).

Cette hausse du nombre des sites web est significative depuis l’apparition des blogs et des sites pour les jeunes et/ou petites entreprises.

Une bonne nouvelle pour vous si vous n’avez pas encore de site et une moins bonne (je ne vais dire) mauvaise 😉 si vous avez un site qui n’est pas actif !

L’apparition des blogs a permis a tous ces nouveaux arrivants de mettre en ligne du contenu sans avoir à se préoccuper de la technique :

Grosso modo : je prend un système de blog automatique sur une plateforme reconnue et gratuite (pour cela faites seulement une recherche sur Google) et en moins de 5 minutes chronos, je vais disposer d’un moyen d’expression supplémentaire totalement destiné à me contenu sans avoir à me préoccuper de la technique ou du design.

Ce blog va me permettre de :

  • Créer du contenu
  • Associer d’autres rédacteurs (autres membres de ma société)
  • Gérer une communauté d’utilisateurs (ils vont rebondir sur mon actualité et laisser des commentaires)

Les échanges sont ainsi facilités, avec un ton plus décalé et souvent moins institutionnel, les internautes peuvent retrouver sur mon site des informations laissées par d’autres visiteurs, de ce fait, l’indice de confiance qu’ils peuvent avoir dans mon site en est relevé. Pour faire une analogie, avant de faire un acha, je suis beaucoup plus sensible et réceptif aux recommandations de mes amis et proches plutôt qu’à l’argumentaire du vendeur !

Ce n’est plus ma société qui communique mais un individu ou un groupement d’individu qui va :

  • échanger ( et par exemple ses rapprocher de ses consommateurs ou prospects)
  • occuper l’espace numérique,
  • générer de l’information technique, donner de la valeur ajoutée à vos pages
  • récupérer du feedback sur vos produits (et ainsi informer les services concernés de telle ou telle défaillance constatée)

Cette masse de contenu que je vais faire figurer sur mon blog va en outre être reprise (sous forme de liens ou parce que vous aurez mis en place un flux RSS) sur d’autres sites, et ainsi, en plus du maillage interne de mon site, je vais disposer d’un maillage externe qui me permettra de mettre en avant mon réseau de partenaires.

A partir du moment où je vise une diffusion plus globale de mon contenu, il est évident que les plateformes gratuites ne vont plus me suffire et ce pour deux raison simples :

  1. L’identique de mon site : sur une plateforme gratuite (même si c’est gratuit, ça se paye), il va y avoir des obligations de publicités et même si elles sont discrètes, je cours le risque de voir mes visiteurs promptement disparaître avant d’avoir qu’ils aient pu consulter mon contenu. Le ne m’appartient pas et je devrais générallement me satisfaire de masociete.nomdelaplateformedebloggratuite.com. Il faut de plus bien lire les conditions générales d’utilisation du service et savoir ce qui va se passer en cas de problème au niveau de l’hébergeur (la plateforme de blog est racheté et le est modifié ) ou au niveau de mon contenu (en ayant un article un peu polémique, je peux risquer la fermeture de mon blog = disparition pure et simple).
  2. La technique : sur une plateforme de blog gratuit, vous n’avez pas la main sur le serveur, et vous verrez que les systèmes de blogs vous permettent d’implémenter toute une série de plugins (extensions) utiles. Avoir la main sur l’outil devient alors une obligation et ce ne sera possible qu’à partir du moment où vous (ou votre développeur) aura la main sur le serveur !

A partir du moment où vous avez décidé de vous positionner sur ce type de communication, le procédé est simple (je mets à votre disposition, sur ce site, toute une série de ressources qui concerne WordPress).

Le rapport opportunité/danger est cependant à définir : je vous ai présenté une majeure partie des opportunités ci dessus, en ce qui concerne les dangers, je peux vous citer :

  • La fuite d’information
  • La consommation du temps et des ressources : mettre de l’information à forte valeur ajouté en ligne prend du temps (contrôle des sources, concaténation des différentes sources, mise en adéquation avec les objectifs), sans compter le plaisir que l’on retire de ce mode de communication qui incite à rester un peu plus longtemps à travailler sur mon blog.
  • Le risque d’erreur grossière : il faut pour cela se former aux bonnes pratiques, ça tombe bien, la formation préalable et la conception d’un blog est  l’un de mes axes d’action 😉
  • Le manque de veille par rapport à l’information que je vais mettre en ligne, si cette information est reprise et commentée, comment vais-je pouvoir exercer un contrôle !

Pour en revenir au , d’un point de vue technique, les raffolent des blogs : de l’information toute fraiche en continu, une section de Google leur est même consacrée ! Mais l’intérêt est ailleurs, à partir du moment, où un des mes articles est référencé par , il apparait dans son index et ce à titre définitif !

Un dernier petit mot en ce qui concerne les plateformes gratuites : vous pouvez avoir un intérêt à y placer un blog en rapport avec le type de population qui fréquentent la plateforme (par exemple : un produit technique pour les adolescents doit avoir son blog sur Skyblog)

Google+-

Commentaires