L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Référencement » 10 erreurs fréquentes qui nuisent au référencement !

10 erreurs fréquentes qui nuisent au référencement !

Article écrit le | 23 février 2010 | 14 commentaires

Avant toute chose, adopter le bon état d’esprit et corriger quelques petits dysfonctionnements peut favoriser le de son site.

Le texte Alternatif de l'image pour optimiser ses images (merci Vincent)

Posez-vous la question suivante : Un médecin, doit il vous empêcher de tomber malade ou bien doit t-il vous soigner?

Pour le référencement, c’est presque la même chose, il y a quantité de choses à faire qui relèvent du bon sens, mais les déséquilibres que l’on doit corriger préalablement à une opération de référencement sont souvent du fait de l’éditeur du site.

Un peu de sport, un petit régime : A votre (petit) niveau : Beaucoup de soin lors de la des articles :

L’erreur : Un bel nommé « cliquez ici »
L’anchor text est la partie de votre texte qui va supporter votre lien hypertexte, la petite particularité du langage html qui permet de passer d’une page à une autre. Si le lien figure sur un terme non efficient et sans aucun rapport avec la destination, vous vous privez d’un apport substantiel en référencement.

L’erreur : Un titre oublié donc inefficace
Le titre est un atout pour les visiteurs, on sait ce dont on va parler et pour les moteurs de recherche. Pour faire simple, vous disposer de 60 caractères pour présenter le contenu de votre page. Parmi les les plus communes, le titre qui se répète, le titre bienvenue sur mon site, le titre qui reprend le nom du fichier, et le titre rempli de mot clés du petit futé qui se dit qu’il y a bien quelque chose à gratter

Google >Diagnostic : Suggestions html > Balise Title

L’erreur : Ne pas considérer l’attribut Alt des images
L’attribut alt de l’image est la seule façon d’optimiser une image pour le référencement, cet attribut, aussi appelé texte alternatif est un texte descriptif à l’intention de vos visiteurs (s’ils n’affichent pas les images ;-)) et  des moteurs de recherche (accessibilité + référencement : le rêve), et bien sûr le petit futé évitera de bourrer ce champs de mots clé.

Plus de rigueur dans votre rythme de vie : Retour sur les mauvaises options lors de la création du site :

L’erreur de l’url sauvage : Une URL non structurée :
L’emploi d’url remplie de parameters, générique sont autant d’erreurs faciles à corriger, dans le cas d’un blog, il suffira de modifier les permaliens, ou bien avoir recours à la ré-écriture d’url (attention, la ré-écriture d’url nécessité l’intervention de votre webmaster si votre hébergeur le permet). Une bonne structure d’url vous permet d’avoir des urls qui sont explicites pour votre visiteur et le moteur de recherche.

L’erreur : L’emploi des identifiants de sessions :
Les identifiants de sessions surtout utilisés dans les sites e-commerce créé autant d’urls que de sessions : d’où un grand risque de contenu dupliqué. Même si Google peut vous permettre de spécifier quand il doit indexer le contenu (Google Webmaster tools > Configuration du site > Paramètres > Traitement des paramètres. )

L’erreur : Tout axer sur des images ou tout axer sur du texte ?
Charybde ou Scylla ?
Travailler sur les extrêmes n’est jamais simple, le meilleur parti à prendre est de privilégier le texte dans un environnement graphique (ou le graphique dans un environnement texte) : sans image, votre site sera morne, et sans texte, aucune perspective référencement.

L’erreur : le syndrome de la page d’accueil, page de garde : une véritable animation flash, vidéo d’introduction…
Dès le départ, en jeter plein la vue ! Sauf que votre visiteur n’aura qu’une hâte, celle de chercher le bouton sauter l’animation, Skip, ou entrer dans le site, s’il n’a pas choisi la pire des options pour vous, le bouton retour de son navigateur.

L’erreur de l’hébergement sur pages persos
Un hébergement sur les pages persos de votre fournisseur d’accès (avec pour les plus chanceux  un nom de domaine en redirection) il y a dix c’était déjà cher mais simple, aujourd’hui, c’est simplement devenu cher : publiez votre site sur un hébergement professionnel avec un dépôt de nom de domaine.

On ne peut hélas plus grand chose pour vous : les erreurs de projet
Si vous êtes dans ce cas là, la meilleure façon de procéder est souvent de repartir à zéro.

Concevoir un site full Flash et/ou Ajax : Aucun doute, l’emploi de ces techniques en jette en termes de design et d’interactivité.
Mais en termes de référencement, c’est le grand vide : votre site full flash est invisible, et le moteur de recherche aura un peu de mal à suivre votre barre de menu slider en Ajax. La solution : un usage modéré de ces technos.

Le site gravé dans la pierre :
Un site bien pesé, bien statique où la prochaine mise à jour n’aura lieu qu’avec le changement de direction. De toutes les façons, il vous est impossible de le mettre à jour, la société qui a conçu le site a coulé. C’est beau la stabilité mais sur internet, c’est tout le contraire, vous avez oublié que pour avoir un peu plus de visibilité, votre site devait surtout être vivant.

Si vous avez suivi ces quelques conseils, vous êtes vraiment sur la bonne voie pour référencer convenablement votre site.  Maintenant, si ces certaines de ces corrections vous semblent trop complexes,  n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Google+-

Commentaires