L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Référencement » Google : le bon, la brute et le truand

Google : le bon, la brute et le truand

Article écrit le | 7 septembre 2012 | 7 commentaires

Billet d’humeur : A travers tous les services que nous propose , notre meilleur allié est devenu notre pire ennemi.

Google a longtemps été bon, nous à montré ses manières de brute et se comporte aujourd'hui comme un truand

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.
You see in this world there’s two kinds of people, my friend. Those with loaded guns, and those who dig. You dig.
Pour qui travaillez-vous, qui vous permet d’encaisser un chèque à la fin du mois, je doute fort que ce soit Google. Pourtant, et dans la morosité actuelle du , il semblerait que l’ensemble des acteurs soient sous le joug de Google. Il en est même qui acceptent de se travestir pour gagner quelques précieuses places dans les pages de résultats. Il faut bien reconnaitre que l’on est du mauvais côté du révolver, les frappes chirurgicales ( et version US ARMY) des animaux bicolores de la banquise font de gros dommages collatéraux. La sphère SEO est secouée, la vérité absolue n’existe plus (si tant est qu’elle n’ait jamais existé).

Quelle ingratitude, quand je pense au nombre de fois où je t’ai sauvé la vie.
Tut, tut. Such ingratitude after all the times I saved your life.
On met du temps à s’en apercevoir, Google n’est pas votre ami, réfugié derrière le « don’t be evil », Google n’a que faire de votre site internet, son contenu ne constitue qu’une matière première destinée à être enrobée par sa pub, ses services. C’est quand même marrant de s’apercevoir qu’à peine 1/5 d’une page de SERPs est constituée par les résultats du moteur de recherche.  Le boulot (et les contrats) des référenceurs s’en trouve affecté. Si il y a des moins en moins de choses à attendre du moteur Google, Adwords, Merchant Center, youtube , images  et consorts deviennent incontournables pour être bien placés sur Google. Google fait surtout travailler Google.

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui passent par la porte et ceux qui passent par la fenêtre.
There are two kinds of spurs, my friend. Those that come in by the door, … those that come in by the window
Google impose un ordre sur Internet que personne n’est obligé de respecter, alors pourquoi le moindre frémissement de l’algo mets en transe les référenceurs et les créateurs de site : parce que c’était facile jusqu’à maintenant de se placer correctement sur Google. Aujourd’hui le référencement se corse et même si on respecte les fondamentaux (je ne parle pas que des guidelines), les techniques évoluent, c’est  gros travail de veille si on ne veut pas simplement être un suiveur qui subit les évolutions « stratégiques » du moteur.

Quand on tire, on raconte pas sa vie.
When you have to shoot, shoot, don’t talk.
Trop tard pour se plaindre, mais pas encore trop tard pour réagir et se doter des bons réflexes, ne cherchez pas à séduire celui qui indique le chemin mais plutôt celui qui cherche à vous trouver. Une cible, un objectif et une création de contenu corrects sont, plus que jamais, des armes infaillibles pour dépasser Google, il ne s’agit pas de dégainer plus vite que lui mais de viser plus juste. Ne plus tout miser sur Google  n’apparait  plus comme une statégie onirique, mais un modèle à mettre en place dès la conception du site.

Le monde se divise en deux catégories, mon ami : ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupent.
There are two kinds of people in the world, my friend. Those who have a rope around their neck and those who have the job of doing the cutting.
Vous visez la réussite sur Internet, c’est le même objectif pour Google, maintenant, gardez en mémoire que vous avez aussi la qualité d’usagers de Google. Sur leur site internet, Larry et Serguei précise que : La mission de Google : organiser les informations à l’échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous. Un doux rêve serait de prouver à Google qu’il devient moins utile et que minorer un levier majeur du trafic entrant peut avoir quelques conséquences.

Je vais dormir tranquille, parce que je sais maintenant que mon pire ennemi veille sur moi.
I’ll sleep better knowing my good friend is by my side to protect me.
Un trafic  « gratuit » provient de Google, celui qui émane de la partie moteur de recherche. Certes la gratuité est relative au regard des efforts engagés en termes de rédaction de contenu associé aux techniques de référencement naturel. Depuis sa création, Google misait sur la de ses résultats. On peut critiquer la et les « faiblesses latentes d’un algorithme idiot qui ne comprend toujours pas ce qu’il lit », mais aujourd’hui, c’est une volonté stratégique qui fait  diminuer, par exemple (7 , 5 voir même 4 cf Abondance) le nombre de liens dans ce type de page, c’est ce principe fondateur qui est mis en péril. On n’a plus un aperçu global et impartial, mais une première page à la gloire de la marque. La manipulation des résultats va bien finir par entacher la réputation de Google.

Les gros comme toi, ça m’a toujours fait rigoler, parce que quand ça dégringole, ça fait un de ces boucans !
I like big fat men like you. When they fall they make more noise and sometimes they never get up!
Toutes les mises à jour de l’algorithme, le grand renfort des effets d’annonce, le buzz des nouveaux brevets destinés à contrecarrer, dans une légitimité artificielle, l’ordre des SERPs pour pouvoir placer un peu plus de publicité, favoriser certains gros annonceurs, prendre soin des marques, tout cela c’est autant de preuves que Google a vécu, ce n’est plus le moteur de recherche qui a provoqué l’admiration de tous à la fin du siècle dernier. En 1998, Google avait « le don étrange de renvoyer des résultats très pertinents » dans une atmosphère sobre et impartiale, aujourd’hui le business model a évolué, c’est le bordel sur les SERPs, et Google annonce clairement qu’il manipule les résultats de son index.
Heureusement, le don étrange n’est plus l’apanage de la seule firme de Mountain View.

D’où il sort celui-là ? Dès qu’un cocu s’en va, il en arrive un autre.
Who the hell is that? One bastard goes in, another one comes out.
Le modèle économique de Google repose peut-être sur ses fameux test AB : ( 1 -je teste 2 ça marche je garde, ça ne marche pas, j’annule, 3 retour en 1) : ces tests et les réactions engendrées font  certainement progresser le moteur. A trop tirer sur la corde,  avec une concurrence qui  va bien finir par se réveiller, et un changement souhaitable des habitudes des internautes (qui broutent trop souvent au même endroit), un changement est vraisemblable maintenant ?

Epilogue : Whoever has the most liquor to get the soldiers drunk and send them to be slaughtered, is the winner
Je vous laisse traduire, rechercher un sens profond et méditer sur celle-ci !

Google+-

Commentaires