L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites

Conseils et Formation pour créer votre site et assurer son référencement

L'Atelier Informatique – Référencement – Création de sites Rotating Header Image
Vous êtes ici: Accueil » Ressources sur le Net » Google s’attaque aux FAI

Google s’attaque aux FAI

Article écrit le | 29 janvier 2009 | Pas encore de commentaire

Nouveau accès à une nouvelle pièce du laboratoire de ! Le laboratoire de mesure (attention faut être patient, il y a du monde qui teste)

Fournir des outils qui permettent aux internautes de mesurer leur vitesse de connexion au web :

  • Test de la vitesse de connexion et diagnostic des limitations de vitesse
  • Limitation des flux BitTorrent
  • Diagnostic des problèmes qui impacte la boucle locale.

Deux autres outils à venir :

  • Définir la priorité que donne votre FAI à votre traffic
  • Voir si un FAI a tendance à volontairement dégrader, limiter, ou interdire le trafic de certains utilisateurs, de certaines applications ou sur certaines destinations

Tout pour faire un petit recours contre son fournisseur d’accès !

Quelle peut bien être  l’intention de Google ? Dans un premier temps, oeuvrer pour la transparence du réseau, assurer le développement d’un réseau Internet sain et innovant … et ensuite, proposer une offre mondiale d’accès à internet ?

Après en avoir discuté avec un consultant télécom d’un grand groupe français, il s’avère que la vérité est ailleurs, la plupart de FAI peuvent  proposer aujourd’hui à leurs clients soit un accès perso soit un accès pro (lequel est souvent plus performant, pas seulement en terme de débit, mais en terme de place et ouverture sur le réseau). La pérennité de Google passe donc par le refus de ce type de pratique commerciale pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de l’accès le plus large possible.

On s’aperçoit aujourd’hui que les recherches et les pratiques internet des internautes intègrent de plus en plus la vidéos, étant prescripteur de ce type de contenu, Google ne peut voir ses ressources (dont Youtube,  vite devenu premier site communautaire de vidéo en ligne, qui reçoit jusqu’à 15 heures de contenu par minutes) limitées par les fournisseurs d’accès.

A l’heure où les médias traditionnels voient leurs ressources publicitaires réduites, la ruée des internautes sur la  vidéo en ligne implique que les sites proposant ce type de contenu ont désormais accès à des audiences plus larges avec un développement induit des ressources commerciales.

« Le marché de la publicité vidéo en ligne sortira gagnant de la crise économique mondiale, les entreprises cherchant des moyens plus précis et moins onéreux de promouvoir leurs produits, » a estimé le co-fondateur de la plate-forme internet YouTube, Chad Hurley (info Reuters)

Mais diffuser de la vidéo de bonne qualité technique avec un réseau de distribution à plusieurs vitesse risque d’entraver significativement le bon déroulement de la transition média traditionnel-numérique !

Pour une fois que les intérêts de Google et ceux des internautes sont communs !

Google+-

Commentaires