Le PV passe au numérique

Après une initiative à Cannes, les PV électroniques étaient devenus une simple carte à puces sous le pare brise avec toutes les infos possibles (horodatage) et imaginables (impossible d’oublier un article de loi, donc plus de contestation).
Voici venu le temps de la contravention dématérialisée, le stylo électronique devient la nouvelle arme des contractuelles (ls). Toutes les données de l’infraction et du véhicules sont entrées par le biais d’un formulaire, et le transfert sur le serveur central a lieu tout les jours enfin de tournée. Plus de besoin de compléter les avis de contraventions au poste, plus de temps sur le terrain, plus d’efficacité mais abandon des vérifications humaines.

Allez encore un peu d’effort, et pour pousser le bouchon plus loin, un peu de géolocalisation et la fourrière n’a plus de problème à optimiser ses tournées !

Encore plus fort : un application gratuite à télécharger dans tous les smartphones et hop chacun devient contractuel (photo+géolocalisation+horodatage)

Donnez une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *