Connaissez-vous bien les plugins que vous avez installés

Pour faire simple, vous avez eu envie de mettre à jour votre thème en modifiant directement le thème via l’éditeur ou bien en ajoutant un plugin qui agit directement sur vos pages. Par exemple, avec le plugin SEO Pager Enhanced Pagination, vous ne comprenez pas pourquoi les modifications de styles prennent autant de temps à être affichées dans votre navigateur.

Comme on croit avoir fait une erreur, on repart de zéro, on uploade le fichier du thème mise en cause que l’on avait sauvegardé avant (une chance), mais rien n’y fait.

On se prépare à maudire le concepteur du plugin (ça ne peut venir que de son travail baclé) et avant de désinstaller le plugin fautif, on s’aperçoit que l’on a un plugin de cache pour wordpress activé, et que le cache se vide toutes les dix minutes. Qui a baclé son travail ?

Cette mésaventure est typique, et dans ce cas, proposer une fonctionnalité supplémentaire à vos visiteurs peut rapidement tourner au cauchemar.

Si installer un plugin est une opération relativement simple sous WordPress, je vous engage fortement à ne pas en abuser et surtout bien tester la compatibilité du plugin de vos rèves (le dernier, celui qui va ajouter une performance ultime) à votre thème et aux autres installés.

Une incohérence dans le chargement de vos pages, un truc qui vous titille, n’hésitez pas à tester plus avant vos plugins !

Donnez une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *