Idée reçue n° 3 : un email n’a pas de valeur juridique.

Et bien non, l’email ou courriel est une preuve recevable auprès des Tribunaux

Article 1316-3 du Code Civil
Créé par Loi n°2000-230 du 13 mars 2000 – art. 3 JORF 14 mars 2000
L’écrit sur support électronique a la même force probante que l’écrit sur support papier.

Ceci sous réserve que « puisse être identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité ».

3 conditions pour garder à un email sa qualité de moyen de preuve :

L’information ne doit pas être altérée : le message ne doit pas avoir été édité, ou modifié

Le mail doit être conservé dans son intégralité.

Le support électronique doit assurer à l’information stabilité et pérennité : à vous de trouvez un bon support pour archiver vos mails.

Quant à l‘imputabilité d’un mail, si les indications nous donnent un commencement de preuve, elle est assurée  et renforcée par un procédé de signature électronique.

PS: Ecrit sur support électronique, cela concerne bien sur les mails mais maintenant aussi les SMS

Donnez une note

2 thoughts on “Idée reçue n° 3 : un email n’a pas de valeur juridique.

  1. Bonjour , J envoie plusieurs e mail pour avoir des actes de genealogie et je n ai des réponse que sous 2 a 3 mois j ‘aimerais savoir s il y a un delai a recevoir une réponse et eventuellement un texte de loi

  2. Bonjour,
    Je pense que vous pouvez trouver la solution à votre problème en lisant les conditions générales d’utilisation ou les conditions générales de vente de ce site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *