Priorité 1 : Ecrire – Priorité 2 : SEO

Dans la rédaction web, comme dans tous les autres domaines, il n’est pas recommandé de mettre la charrue avant les boeufs !
C’est un peu ce qui ce passe lorsque l’on devient obsédé par le (Search Engine Optimisation), optimisation pour les moteur de recherche. Si on lit bien le terme et que l’on fasse une petite recherche, optimisation a un bien précis : définition que j’ai trouvée sur internet  « C’est une série d’analyses et d’ajustements pour améliorer le référencement et le positionnement d’un site sur les outils de recherche, en fonction des prédéfinis. » ( Web-alliance.fr )

Maintenant, si je cherche à comprendre le sens de cette phrase : il y a 4  idées

  1. la série d’analyses et d’ajustements
  2. pour améliorer le référencement et le positionnement d’un site
  3. sur les outils de recherche
  4. en fonction de mots-clés prédéfinis

Il ne manque pas le principal, cherchez bien ! Aucune mention du , de son importance !

Un peu comme si dans un tableur, vous découvriez la formule miracle mais que les cellules d’origine ne soit pas prises en compte.

En poussant un peu la , c’est un peu comme si

  1. je cherche une information,  un secteur concurrentiel
  2. j’analyse ce marché pour en tirer les grandes tendances
  3. je regarde ce qui fonctionne
  4. j’essaie désespérément de raccrocher ça à mon activité
  5. je vois ce que je dois faire pour me démarquer de la concurrence
  6. je mixe tout ça
  7. je diffuse
  8. et a chaque fois qu’un moteur de recherche éternue, j’adapte mon optimisation

Si je lis bien, la définition du contenu n’apparait qu’au point 6

Et si on essayait un peu ça : , idéalement, ça pourrait (devrait) être :

  1. Je connais une information qui intérèsse potentiellement mes clients/visiteurs
  2. J’écris pour mes lecteurs un contenu original
  3. Je fais quelques recherches pour optimiser ce contenu en prenant en compte trois facteurs sur le générateur de mots clefs de Google Adwords
  • La concurrence des mots clés : vais-je choisir une bonne visibilité sur une requête peu concurrentielle, ou bien suis-je obligé de me fondre dans la masse
  • Quel est le volume générés par ces mots-clés, leurs variantes et les mots clés apparentés.
  • La tendance :
  • Par rapport à ce que je vais trouver, je vois comment agrémenter les zones chaudes de mon contenu, en respectant une certaine discrétion, ce travail de finition ne se fait pas à la truelle.

Une dernière action concerne à ouvrir cet article sur ce qui a été déjà écrit, sur mon site ou ailleurs, pour chiader mon maillage interne et externe

L’ultime action : la relecture

Je ne vois pas comment, en procédant, ainsi, je devrais m’inquiéter de l’évolution des moteurs vers la recherche sémantique, puisque j’intègre un travail sémantique dans la conception de l’article. Maintenant, c’est sûr que pour un contenu fictif généré à la volée, il y a peut-être un peu de souci à se faire !

Donnez une note

9 thoughts on “Priorité 1 : Ecrire – Priorité 2 : SEO

  1. Très bon article, celui ci s’adressant par contre aux personnes ayant une certaine experience dans la rédaction d’articles sur le Web tant chaque points abordés pourraient faire lui même l’objet d’un article détaillé.

    En tous cas sa confirme la règle qui dit que le contenu est roi sur internet.

    Plus le contenu est riche et unique, plus il obtient de valeur ajouté et donc de visiteurs.

  2. Merci du compliment, j’aime beau le design de votre site 😉
    Pour ceux qui seraient effarées par l’ampleur de la tâche, il y a bien sûr la possibilité de travailler seul, s’autoformer, commencer petit (corriger les fautes les plus grossières) puis gagner en puissance ;
    avoir recours à une formation (c’est mon job)
    ou faire appel à une agence spécialisée.
    A vous de voir si vous placer le curseur entre la variable temps disponible ou argent à consacrer pour mener à bien cette tâche essentielle pour votre visibilité sur Internet

  3. le contenu est roi avec la fréquence de modification… ensuite effectivement il faut se mettre au seo
    .-= depannage informatique ´s last blog ..Formation informatique Dif -Nouveau site internet pour Atophisse =-.

  4. Ah, enfin un peu de sérieux et de logique 😉 J’en avais un peu assez de lire les miracles du blogging, du SEO&Co. Je ne suis pas une pro, loin de là, mais cet article me parle :)Merci

  5. D’ailleurs c’est exactement ce que veut google, de la pertinence, et que les meilleurs blogs soient récompensé. L’arrivée de google panda à fais voler beaucoup de site qui avait un contenu médiocre.

  6. Effectivement le contenu original et de qualité va être de plus en plus privilégié.

    L’utilisation croissante de la vidéo sera difficile à mesurer en terme de contenu qualitatif, non ?

  7. Ce sera toujours la même rengaine : ou est hébergée la vidéo, quel environnement, y-a-t-il d’autres utilisateurs qui l’utilisent… Dans ce cas, une bonne solution héberger des vidéos directement sur Youtube, d’optimiser au sein de la plateforme et intégrer le code dans ses pages. Un bon développement d’un référencement global.

  8. Ce n’est pas tout de rédiger du contenu original. Il y a aussi la fréquence de mise à jour de ces pages. En clair, si tu créés du contenu pour ton site une fois pour toute, tôt ou tard, Google verra que ton site est en jachère… et finalement te déclassera.

    Afin d’éviter cela, il faut au minimum 2 pages de contenu original toutes les semaines pour entretenir ton image, ton trust rank envers Google. La fréquence de mis à jour du cointenu est aussi primordiale que le contenu…

  9. Règle numéro 1 pour Google : le contenu !
    les meilleurs classement se distingue par un contenu unique et de qualité voici la bonne recette du référencement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *